Le regard de l’apprenant sur l’apprentissage de la prononciation : le cas d’apprenants en LEA anglais/espagnol

Résumé

En tant qu’enseignants de langues étrangères à l’université, nous constatons au quotidien que les apprenants – des futurs spécialistes en langues dans la filière de Langues étrangères appliquées (LEA) – évitent de parler en cours de langue et expriment des idées négatives concernant leurs capacités à communiquer à l’oral. Ces idées portent, en partie, sur leur prononciation. Nous proposons dans cet article une réflexion sur la dimension affective qui conditionne l’apprentissage de la prononciation de nos étudiants francophones d’espagnol et d’anglais en LEA. À travers la mise en place d’un questionnaire, nous essayons de nous placer du point de vue des apprenants pour définir l’image qu’ils ont de leur prononciation ainsi que les croyances et stéréotypes qu’ils ont autour des difficultés de son acquisition, notamment en relation avec d’autres compétences linguistiques.

Publication
In Duffé Montalván, A., Drouet, G., Le Roux, D. (Eds.) L’Apprenant dans l’enseignement et dans l’apprentissage des langues. Poitiers: Lambert Lucas.

Preprint version

Leonardo Contreras Roa
Leonardo Contreras Roa
PhD in Linguistics and Didactics

Phonetician and English teacher, PhD in Linguistics

Suivant
Précédent

Sur le même sujet